Déménagement des infrastructures portuaires de Montréal vers Sorel

Un projet structurant

Nous entendons beaucoup ces dernières années que le Québec est en panne d’idées et de projet.

Beaucoup d’idées ont été présentées ces dernières années et peu ont été retenues.

Résultats de recherche d'images pour « montreal port »

Cette semaine j’ai été agréablement surpris d’entendre à nouveau parler du projet de revoir le trajet de l’autoroute Bonaventure à l’entrée de la ville de Montréal et de redonner ainsi accès au fleuve aux citoyens par une promenade le long de celui-ci ainsi que de multiples projets tant domiciliaires que commerciaux. Je félicite les gestionnaires du projet du Havre qui l’ont proposé.

Il y a probablement de multiples autres projets qui sont autant de bonnes occasions d’améliorer notre ville ainsi que son attrait aux investisseurs de tous genres mais il en est un qui, étrangement, n’est jamais soulevé et qui d’après moi est tellement évident que je me dois d’en faire la proposition dans ces quelques lignes.

Ce projet que je vous présente ici pourrait d’ailleurs s’inscrire dans un projet beaucoup plus vaste de réappropriation de notre fleuve et de tous ses avantages tant économiques qu’esthétiques. Je vous en reparlerai plus loin.

Déménager les infrastructures portuaires de la rue Notre-Dame vers la région de Sorel-Tracy

Le projet que j’aimerais voir se développer pour Montréal et sa région est le déménagement des infrastructures portuaires bordant le boulevard Notre-Dame vers la région de Sorel-Tracy.

Plusieurs raisons militent d’après moi dans ce sens :

  • Le Port de Montréal est actuellement (à vérifier) le 2e en importance pour le transit de conteneur pour l’est de l’Amérique du Nord tout de suite après New-York;
    • Ce classement est simplement du à la position géographique de Montréal (la route la plus courte entre le cœur du continent Européen et le cœur du continent Nord Américain);
    • Montréal est un port de mer ouvert à l’année.
  • Le Port de Montréal dans sa section de Notre-Dame Est (qui s’étend d’ailleurs jusqu’à Sorel) est actuellement congestionné. L’accès à de nouveaux terrains pour l’agrandissement du Port de Montréal est pratiquement impossible;
  • Le boulevard Notre-Dame Est que l’on veut agrandir (pour être transformé en boulevard urbain) est chaque année détérioré et constamment bloqué par le passage des camions transportant des conteneurs qui eux-mêmes arrivent par bateau de partout au monde mais surtout d’Europe;
  • Le train qui dessert le port de Montréal est limité dans ses horaires de déplacements en raison de son passage dans les zones d’affaires de Montréal dont le Vieux-Montréal;
  • Il n’y a presque plus de terrains disponibles sur l’île de Montréal pour la construction domiciliaire et encore moins de terrains donnant sur le fleuve;
  • La presque totalité des marchandises entrant dans le Port de Montréal est en transit et ressort de Montréal vers d’autres villes nord-américaines;
  • La région de Sorel-Tracy est moribonde depuis le départ de ses entreprises manufacturières vers d’autres cieux;
  • La région de Sorel-Tracy a déjà des infrastructures portuaires qui ne demandent qu’à être améliorées;
  • La région de Sorel-Tracy est déjà desservi par un tronçon ferroviaire nécessaire lors du transfert des conteneurs;
  • La région de Sorel-Tracy est desservie par l’autoroute 30 (nommée autoroute de l’acier). Cette autoroute avait été construite comme autoroute de contournement de la ville de Montréal comme toutes les autres grandes villes des États-Unis qui en possèdent déjà une d’ailleurs;
  • L’autoroute 30 est actuellement sous-utilisée et pourrait être très utile pour le transport des conteneurs par camion vers le reste de l’Amérique du nord.

Donc en transférant le transbordement des conteneurs et autres marchandises en vrac vers la région de Sorel-Tracy nous :

  • Désengorgeons la rue Notre-Dame et évidemment toutes les autres artères principales y menant. Du même coup, il serait important de revoir le projet de transformation en boulevard urbain de la rue Notre-Dame qui a comme objectif de désengorger cette artère hautement utilisée;
  • Redonnons accès au fleuve Saint-Laurent le long de la rue Notre-Dame aux citoyens de l’île de Montréal;
  • Permettons le développement d’un quartier de la ville de Montréal longtemps décrit comme un quartier pauvre et sans avenir. Les ports n’ont jamais été prisés par les investisseurs immobiliers;
  • Permettons le développement d’un parc linéaire tout le long de la rue Notre-Dame et qui se brancherait à la piste cyclable le long du canal Lachine. Ce parc linéaire est déjà partiellement en place dans l’est de la ville juste à l’est du terminal Cast et se termine aux terminaux de transbordement d’hydrocarbures;
  • Redynamisons la région de Sorel-Tracy;
  • Utilisons finalement l’autoroute 30 à sa pleine capacité.

Plan d’urbanisme

Le projet présenté ici s’inscrit tout à fait dans le plan d’urbanisme de la ville de Montréal qui a débuté en 2002.

Le projet de revitalisation de la rue Notre-Dame Est et de redonner accès au fleuve aux riverains doit tenir compte de tous les aspects mentionnés dans le plan d’urbanisme de la Ville de Montréal. Il faut donc tenir compte d’un accès au fleuve aux riverains, de commerce de quartier, d’emplois de proximités, de transport en commun. En fait, ce projet doit s’inspirer des principes de développement durable.

Les caractéristiques du projet

  • Un parc linéaire qui prolonge le parc Bellerive à partir des installations du Terminal Cast jusqu’aux abords du Pont Jacques-Cartier. Plusieurs portions des quais devront être détruites pour être remplacés des par des espaces verts en pente douce vers le fleuve;
  • Une piste cyclable qui existe déjà au niveau du parc Bellerive et qui se prolonge le long du fleuve pour rejoindre la piste cyclable du Vieux-Montréal;
  • Un débarcadère pour les navires de croisière à l’instar du débarcadère de Ville de La Baie. Ce débarcadère a gagné un prix international des ports accueillant des navires de croisière;
  • Un espace vert d’au moins 200 mètres entre le fleuve et le premier bâtiment
  • Des bâtiments de maximum 1 étage du côté sud de la rue Notre-Dame Est;
  • Des bâtiments de maximum 2 étages du côté nord de la rue Notre-Dame Est;
  • Des lieux de rassemblement pour des festivals et autres activités pour les montréalais et les touristes

Ce projet pourrait aussi s’inscrire dans une vision à moyen et long terme de la part des dirigeants de Montréal et de la province du Québec pour une politique de réappropriation du fleuve.

Je joins un autre texte qui présente un projet de cabotage sur le fleuve Saint-Laurent et notre réappropriation de ce cours d’eau.

Auteur de ce texte : M. Beaudoin Bergeron, ingénieur et officier de la Marine Marchande du Canada

About the Author

Beaudoin Bergeron
Beaudoin Bergeron est ingénieur et Administrateur de société avec plus de 25 ans d’expérience. À la tête de RHR Expert, entreprise qu’il a fondée en 1995, il collabore avec des dirigeants de grandes et de moyennes entreprises privées et publiques en fournissant des services spécialisés en recherche de cadres supérieurs, en stratégie, en coaching et en gouvernance. Parmi ses clients figurent des entreprises des secteurs manufacturiers, de la construction et du génie conseil ainsi que du milieu municipal.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Top