La gestion des talents

Gestion talentDans le contexte actuel, les entreprises cherchent à avoir des équipes solides et performantes pour pouvoir faire face à une conjoncture économique instable et une concurrence féroce. Un groupe de chercheurs s’est penché sur la question suivante : que doivent faire les entreprises pour attirer et former les meilleurs employés?

Avoir mis en place des systèmes de recrutement efficaces, de la formation et des « pratiques exemplaires » n’est pas suffisant. L’étude menée par les chercheurs (voir Notes) a abouti à six principes fondamentaux.

 

  1. L’harmonisation avec la stratégie

La stratégie de l’entreprise est étroitement liée à la gestion des talents. Si votre entreprise a pris des virages radicaux, il est important que les décisions stratégiques se reflètent non seulement dans l’embauche des nouvelles recrues mais également dans la gestion des gens déjà en emploi. Prenons un exemple, la haute direction de GE a décidé de mettre l’accent sur l’innovation en technologie. GE a alors ciblé les compétences technologiques comme exigences de perfectionnement clés durant les évaluations personnelles et organisationnelles. L’entreprise a consacré du temps à examiner les compétences à l’interne et la structure du service « génie ». De nouvelles pratiques de gestion des talents ont été instaurées ce qui a facilité la mise en œuvre des priorités stratégiques de GE.

 

  1.   La cohérence interne

Ce principe fait référence à la façon dont les pratiques de gestion des talents cadrent les unes avec autres. Implanter des pratiques qui ne suivent pas la même logique est contradictoire. Par exemple, si une entreprise investit considérablement dans le perfectionnement et la formation des employés, elle devrait également investir dans la rétention, la rémunération et la gestion de carrière. Un bel exemple de cohérence interne est celui d’IBM qui déploie beaucoup d’efforts pour que ses systèmes de gestion de l’effectif soient harmonisés dans l’ensemble de ses filiales. Pour y parvenir, IBM combine les données qualitatives et qualitatives recueillies trimestriellement afin de s’assurer que ses pratiques sont expliquées et mises en œuvre de façon cohérente. La société mène également un sondage semestriel sur la satisfaction à l’égard des ressources humaines pour savoir comment les employés réagissent aux programmes et pour repérer les secteurs à l’égard desquels ils sont insatisfaits.

Les autres principes vous seront présentés dans la prochaine édition de l’InfoRGC.

Vos commentaires sont les bienvenues!

Notes : Cet article est une synthèse de l’article La conquête du talent, paru dans l’édition Nᴼ 16 du magazine PREMIUM, une publication du groupe Les Affaires.

Les auteurs de l’article sont : Günter K. Stahl, Ingmar Björkman, Elaine Farndale, Shad S. Morris, Jaap Paauwe, Philip Stiles, Jonathan Trevor et Patrick Wright

About the Author

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Top