Portrait de Daniel Gervais

M. Daniel GervaisGervais s’est prêté au jeu des questions-réponses. ‘’C’est en forgeant que l’on devient forgeron’’, cet adage illustre tout à fait l’homme qui n’hésite pas porter plusieurs chapeaux professionnels.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

J’ai toujours été passionné par la science et les technologies. Plus jeune, les barrages, pylônes et postes de transformation d’Hydro-Québec m’impressionnaient beaucoup. J’étais curieux et je voulais connaître et comprendre l’électricité. J’ai donc réalisé un Diplôme d’Études Collégiales (DEC) en sciences pures et j’ai poursuivi avec un baccalauréat en génie électrique, spécialisation électrotechnique que j’ai obtenu à l’École Polytechnique de Montréal.

J’œuvre dans le génie-conseil depuis 1985. En 1987, j’ai cofondé la firme d’experts-conseils Gervais, Rochon et Associés où mes responsabilités me permirent d’acquérir une solide expérience dans les domaines commerciaux et industriels, tant dans la conception que dans la gestion. Tout au long de ma carrière, j’ai eu à diriger, entre autres, les destinées de différentes divisions d’ingénierie chez WSP et AEdifica ainsi que la vice-présidence ingénierie Est du Canada chez Telecon.

Aujourd’hui, j’agis à titre de vice-président services d’ingénierie du bâtiment pour le Canada pour la compagnie Ramtech qui compte plus de 2500 employés dans le monde avec des bureaux en Inde, au Moyen-Orient et aux États-Unis. La grande expertise de cette dernière dans les solutions BIM (Building Information Modeling) permet d’offrir une vaste gamme de services en bâtiment : architecture, ingénierie, construction et gestion d’actifs principalement. En parallèle, je suis également vice-président du département mécanique-électrique de la firme de génie-conseil HBGC Ingénieurs. Deux postes complémentaires permettant d’offrir des solutions uniques et distinctes.

Quelles sont vos aspirations pour le futur ?

Je souhaite pouvoir continuer à développer notre clientèle et agrandir notre champ d’action à un niveau national voir international. Ce partenariat, potentiel de ressources et de connaissances, ouvre entre Ramtech et HBGC une globalisation des services aussi intéressante et réalisable que pratiquement seuls les grands bureaux de ce monde peuvent offrir à ce jour.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes générations ?

Avant tout, ne jamais arrêter de rêver et de croire en son potentiel. Avoir une ouverture sur le monde, ne pas avoir peur de traverser les frontières pour connaître, comprendre et donc naturellement accepter les différences. Continuer à faire rayonner l’expertise que nous avons en ingénierie, en technologie et autres domaines scientifiques au Québec. Être accueillant et ouvert, après tout notre planète est petite, c’est donc à nous, et surtout aux jeunes générations, de se faire connaître, et d’aider là ou notre expertise est requise.

About the Author

Marie-Charlotte Ernst

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Top