Portrait de M. Francis Sirard, Ing. MBA

francis-sirard-blogEn cet après-midi de fin d’été, c’est dans les locaux d’Examine Consultants Construction, au décor industriel moderne, que M. Sirard m’a présenté son parcours.

Parlez-nous de votre parcours?

J’ai toujours été attiré par l’ingénierie. J’aime les choses concrètes et c’est naturellement que je me suis orienté vers une technique en génie civil. J’avais planifié de poursuivre vers le baccalauréat à temps partiel, mais les conditions du moment et la récession m’ont stimulé à m’inscrire à temps plein. Par conséquent, j’ai obtenu un baccalauréat en génie de la construction, en 1999, à l’École de Technologie Supérieure (ÉTS). J’ai réalisé plusieurs stages au sein de diverses entreprises dans le cadre de mes études et j’ai par la suite poursuivi chez Dessau.

J’ai occupé des postes de chargé de projets pour un entrepreneur général et des donneurs d’ouvrages tels que Métro Richelieu ou Jacob avant de devenir consultant principal pour Tardif Murray et Associés (TMA). Après l’acquisition de TMA par Deloitte, j’ai occupé les fonctions de directeur pour le service des projets d’immobilisation où j’ai été amené à rédiger, préparer et analyser de nombreux rapports d’expertise ainsi que des dossiers de réclamation.

En 2011, afin d’élargir mon champs de compétences et d’approfondir mes connaissances, j’ai décidé de faire un MBA Exécutif (Master of Business Administration) avec l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en partenariat avec l’Université Paris Dauphine.

Fin 2014, à la recherche de nouveaux défis, j’ai décidé de lancer la compagnie Examine Consultants Construction. Deux anciens collègues se sont ajoutés comme associés au fil des mois et nous avons recruté notre premier employé à l’été 2015. Aujourd’hui, nous sommes 12 personnes dont plusieurs qui travaillent à Toronto et à Calgary. Notre expertise repose sur la gestion et l’exécution de projets, notamment le contrôle des coûts, la résolution de conflits, l’analyse et la préparation de dossier de réclamation, les rapports d’expertise, la planification de projets, la gestion des risques, etc.

Comment voyez-vous l’avenir?

Dans les prochaines années, nous aimerions continuer notre progression en enrichissant nos services et augmenter nos ressources en créant de nouveaux bureaux, tant à l’échelle canadienne qu’internationale. Développer des mandats en partenariat et en collaboration est également à l’ordre du jour.

De plus, je pense qu’il y a des possibilités d’amélioration dans la gestion des chantiers grâce aux nouvelles technologies. Selon moi, il y a encore beaucoup à faire dans le domaine des outils technologiques afin d’optimiser l’exécution des projets.

Pouvez-vous nous partager vos retours d’expérience?

L’ingénierie est un domaine très large et j’ai eu la chance de travailler dans différents secteurs. Je pense qu’il est important d’avoir une vision globale et de diversifier nos expériences. Cela nous permet de voir ce qui nous anime et en parallèle, nourrit notre capacité d’adaptation face au changement.

Je donnerais comme conseil qu’avant d’entreprendre un MBA, il ne faut pas hésiter à prendre de l’expérience. Cette formation m’a beaucoup apporté autant professionnellement que personnellement. Elle m’a confronté à des visions complémentaires en me donnant un regard sur plein de domaines comme le marketing, les ressources humaines ou encore la gestion organisationnelle. De plus, être avec des personnes qui ont tous des expertises diversifiées et un vécu différent est une source très enrichissante.

Pour conclure, je dirais qu’un bon dirigeant doit donner les ressources et les outils nécessaires à ses employés afin qu’ils puissent s’épanouir dans leur milieu de travail.

About the Author

Marie-Charlotte Ernst

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Top