Portrait de Monsieur Yvan Patenaude, Directeur général de Saint-Jérôme

yvan-patenaudeJoint entre deux rencontres, M. Patenaude est un homme occupé. Par ce frais matin d’avril, il a pris le temps de me parler de son expérience et de m’expliquer son ascension atypique à Saint-Jérôme. Ville où son implication remonte à une quinzaine d’années.

Quel est votre parcours professionnel?

Je cumule plus de 25 ans de service dans le monde municipal et les différentes fonctions que j’ai occupées à travers ces années m’ont permis de progresser dans mon parcours professionnel. J’ai gravi les échelons un à un en commençant par occuper un poste d’adjoint au directeur du service des loisirs et de la vie communautaire en 1991 dans la ville de Bellefeuille, pour finalement accéder à un poste de directeur général à la Ville de Saint-Jérôme en 2014.

Tous ces postes m’ont permis d’acquérir une expérience concrète tant en termes d’organisation, que de planification et surtout de développer des habiletés en gestion. J’ai peaufiné mes compétences en 2006 via une maîtrise en ‘’Analyse et gestion urbaines’’, réalisée à l’École Nationale d’Administration Publique à Montréal.

Quel est votre avenir à Saint-Jérôme?

Je m’estime privilégié. Mes fonctions me permettent d’aider les citoyens de Saint-Jérôme sur de nombreux aspects durables, incluant le niveau social, économique et écologique.

Mes fonctions me permettent également d’être en contact avec les employés de la ville (environ 600 personnes), qui rendent possible ce développement. Dernièrement, nous avons mis en place une véritable démarche citoyenne active pour la réalisation de notre plan stratégique. Cela s’est concrétisé par la tenue de forums, de rencontres et de partage d’idées. Soit la mise en place d’un plan inclusif pour toute la communauté, où nous avons souhaité que tous (conseils, comité de direction, employés, citoyens, institutions, partenaires, etc.) s’expriment et prennent part au plan stratégique ‘’Destination 2020’’. Ce plan concrétisera les visions exprimées par le conseil et la population en vue d’offrir les meilleurs services aux citoyens, en fonction des ressources disponibles.

Concrètement, le rôle de dirigeant est de donner l’élan, l’impulsion pour établir les priorités de la ville, ce que je simplifierais avec cette phrase : ‘’ faire la bonne chose, au bon moment, de la bonne manière !’’

Quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs?

La réussite ne se mesure pas à sa position dans une organisation, mais réellement à la qualité de ce qu’on réalise et à la façon dont on aborde les enjeux quotidiens. La réussite, c’est un état d’esprit plus qu’un statut. Je donnerais comme conseils de : toujours chercher à être le meilleur dans ses réalisations, être innovant dans sa gestion, mais surtout être à l’écoute. Je conclurais en disant que les meilleurs gestionnaires ne sont pas ceux qui parlent, mais ceux qui écoutent.

About the Author

Marie-Charlotte Ernst

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Top